MENU
Mohamed Kourouma, une des étoiles des essais #GotGame de Montréal

LAVAL – Sorti d’un lot déjà très impressionnant des essais ouverts de la Première Ligue Canadienne, Mohamed Kourouma était très heureux de pouvoir démontrer son talent dans sa ville d’adoption.

Né en Guinée, en l’Afrique de l’ouest, Kourouma est arrivé à Montréal à l’âge de huit ans. Il a joué dans le système de soccer local de Montréal avant de s’envoler pour l’Europe. Il a fait des essais avec les Girondins de Bordeaux et La Gantoise de la ligue belge mais sans succès.

« Avec l’expérience, tu comprends le pourquoi des choses. Ici ce n’est pas la même chose qu’en Europe, a dit Kourouma. En Europe, les jeunes jouent tous les jours, ils sont dans les centres de formations avec l’école en même temps. Au Canada il n’y a pas ce suivi là et c’est pour ça qu’il faut que tu t’adaptes quand tu arrives là bas. »

Sans contrat dans les vieux pays, l’attaquant a fait ses valises et s’est envolé pour les États-Unis. Il a passé les saisons 2016 et 2017 en Premier Development League avec le Miami City FC où il a cumulé un total de 20 buts en 28 parties.

Agent libre depuis Juillet 2017, Kourouma a entendu parler de la Première ligue canadienne, puis des essais ouverts, et a décidé de s’y inscrire.

« C’est un bon sentiment parce que t’as envi de jouer pro et si tu peux le faire d’où tu viens c’est encore mieux, a dit Kourouma. Il n’y a plus de statut extracommunautaire ou de statut d’étranger, là tu es chez toi. »

Habitué aux essais européens, le joueur de 28 ans avoue s’être senti un peu dépaysé dans sa ville d’adoption à sa première expérience dans un système comme les essais ouverts de la PLC.

« Les tests comme ça avec plus de 200 personnes j’en ai pas fait avant, a dit Kourouma. D’habitude quand on fait des tests en Europe, on joint l’équipe en question et ils ont leurs joueurs. C’est différent, c’est long mais c’était bien organisé et ça s’est bien passé.

Après avoir passé la coupure de la première journée, Kourouma a été retenu dans les 28 joueurs les plus talentueux de la deuxième journée pour disputé le troisième et ultime match. Réuni avec la crème des joueurs des essais, Kourouma s’est démarqué avec deux buts dont une lourde frappe du pied gauche qui, selon certains, avait des allures d’Alex Bunbury.

« Il faut jouer simple et être concentré, a dit Kourouma à propos de se démarquer à onze contre onze. Tu n’as pas besoin de dribbler quatre ou cinq joueurs, ça ne sert à rien. Il faut garder les choses simples et tout le reste va suivre. »

Voulant impressionner Alex Bunbury ainsi que les entraineurs perchés dans les hauteurs du Complexe sportif Bois de Boulogne, Kourouma se sent fier de sa performance. Il espère que ses prouesses offensives ont su capter assez d’intérêt pour pouvoir se dénicher un contrat et une place dans la saison inaugurale de la PLC.

« J’étais excité de ça, a dit Kourouma d’avoir pu montrer son talent dans sa ville d’adoption. D’avoir une opportunité de se faire voir ça donnait envi et je pense que j’ai fait ça aujourd’hui. »

plus de nouvelles
La Première Ligue Canadienne annonce le repêchage PLC-U SPORTS
Il y a 4 semaines
0:58
Bunbury dresse un bilan positif des essais #GotGame de Montréal
Il y a 1 mois
Alex Bunbury fier de Montréal et croit au besoin d’une équipe au Québec
Il y a 2 mois
De l’espoir pour les joueurs québécois et canadiens aux essais de Montréal
Il y a 2 mois
MACRON DEVIENT FOURNISSEUR D’UNIFORMES DE LA PREMIÈRE LIGUE CANADIENNE
Il y a 2 mois
La Première ligue canadienne (PLC) annonce les dates et endroits de ses essais nationaux
Il y a 3 mois