MENU
Bunbury dresse un bilan positif des essais #GotGame de Montréal

LAVAL – Flanqué sur les lignes de côté, Alex Bunbury se retourna avec enthousiasme vers les entraineurs des sept équipes de la Première Ligue Canadienne juché dans la galerie de presse.

« J’aimerais avoir 18 ans pour pouvoir jouer avec eux », leurs a crié Bunbury.

« Oui, ils sont talentueux à ce point, a dit Bunbury à propos des joueurs de la deuxième journée des essais de Montréal. Je parle rarement comme ça parce que quand j’ai terminé, j’ai terminé. Mais tu vois ça et tu te dis : ‘’Wow, j’adorerais pouvoir jouer avec certains de ces gars là.’’ »

Au deuxième arrêt des essais ouvert #GotGame de la PLC, Bunbury a dressé un bilan positif de ce qu’il a vu dans la métropole. L’ancien international canadien s’attendait à voir du haut niveau et il n’a pas été déçu. À la coupure de la première journée, Bunbury et les entraineurs ont pris la décision de retenir 58 joueurs au lieu des 50 prévu.

« C’est ma ville, c’est ma province et j’ai toujours su que nous avions des joueurs extrêmement talentueux ici, a dit Bunbury. Ils ont eu une opportunité de montrer leurs talents et ils l’ont démontré de façon hors pair. Je suis fier et honoré du talent que nous avons vu ici. »

Le calibre n’a cessé de monté de la première à la deuxième journée. Les essais sont passé de plusieurs matchs sept contre sept à trois matchs onze contre onze. Pour Bunbury, ces matchs simulés sont l’occasion pour les entraineurs d’examiner les joueurs.

« Quand tu joues des matchs sur un surface plus petite, tu peux te cacher un peu plus mais quand tu joues à onze contre onze tu es à découvert, a dit Bunbury. C’est vraiment bien de pouvoir les regarder de cette perspective et nous avons vu des joueurs très talentueux. »

Outre son souhait de rajeunir le temps d’un match, Alex Bunbury parle énormément aux représentants des sept équipes de la PLC. Une bonne communication avec les entraineurs est importante selon lui.

« Avec l’expérience d’Halifax où nous avons vu de très bons joueurs, et avec un bassin encore plus grand ici, nous voulons communiquer l’un l’autre, a dit Bunbury. Ils veulent me donner leurs impressions et vice-versa. Je crois que nous avons une bonne collaboration pour être bien sûr que nous avons les meilleurs joueurs et je pense que l’on fait un bon travail. »

Au final, Bunbury aura vu les essais de Montréal d’un très bon œil. De la liste courte de 28 joueurs qui ont participé au troisième et ultime match du jour deux, il passerait un coup de fil à « beaucoup d’entre eux » s’il entrainait une équipe de la PLC.

« Je vous le dis, cet endroit à du talent et c’est excitant parce que c’est chez moi, a dit Bunbury. Sans favoritisme, nous avons de très bons joueurs au Québec. »

plus de nouvelles
La Première Ligue Canadienne annonce le repêchage PLC-U SPORTS
Il y a 4 semaines
0:58
Mohamed Kourouma, une des étoiles des essais #GotGame de Montréal
Il y a 1 mois
Alex Bunbury fier de Montréal et croit au besoin d’une équipe au Québec
Il y a 2 mois
De l’espoir pour les joueurs québécois et canadiens aux essais de Montréal
Il y a 2 mois
MACRON DEVIENT FOURNISSEUR D’UNIFORMES DE LA PREMIÈRE LIGUE CANADIENNE
Il y a 2 mois
La Première ligue canadienne (PLC) annonce les dates et endroits de ses essais nationaux
Il y a 3 mois